18/11/2015
Une présentation du « conseil » à Agile France 2015

A la conférence Agile France 2015, Emmanuel et moi-même avons présenté une session intitulée « comment animer des rétrospectives en utilisant le conseil », un format inventé par Virginia Satir, une psychotérapeute familiale, format qu’elle appelle en anglais « Temperature Reading »

Nous avons voulu rester simples et n’avons pas fait de slides. Nous avons présenté le modèle au tableau et fait un conseil avec les participants.

Certains participants, dont tu fais peut-être partie, sont venus faire des photos de notre tableau. Si ce n’est pas le cas, tu seras peut-être content ou contente de retrouver ici les principaux éléments de notre présentation.

En passant, j’ajoute que je n’ai aucune photo de notre session, si tu en as, n’hésite pas à me les envoyer. Je les rangerai dans ma boite à souvenir personnelle.

Un conseil, c’est une réunion en cercle où les personnes se parlent et font l’expérience individuelle de ce que c’est que d’appartenir au groupe. Comme le dit Virginia, « le conseil est un processus d’apprentissage ».

Le conseil se déroule par étapes. Chez /ut7, les étapes sont annoncées successivement, par une personne identifiée en début de conseil que nous appelons le guide du conseil. Le rôle du guide est d’annoncer les étapes du conseil au fur et à mesure et de s’assurer que le groupe passera par toutes les étapes et dans l’ordre prévu.

Pour commencer, chacun peut exprimer une appréciation à une autre personne du groupe. Il faut dire à quelqu’un qu’on l’apprécie pour une de ses actions passées. Comme le dit la fille d’un ami, c’est « un peu bisounours ». L’objectif de cette pratique est de renforcer les comportements positifs.

Au bout d’un moment, bien que l’on continue de pouvoir se faire des appréciations, on peut commencer à exprimer des plaintes (et même de la colère) et des craintes. Attention ! Il est très important de penser à associer sa plainte à une recommandation que l’on se fait à soit-même, ceci afin de décharger les autres de l’envie de nous trouver des solutions.

Ensuite, le guide décidera d’ouvrir le moment des mystères et des rumeurs. Toujours sur le même principe, il fera ceci sans pour autant refermer la possibilité d’exprimer des appréciations ou des plaintes. C’est le moment de parler de ce qu’on ne comprend pas dans le groupe. Il est parfois difficile de dire qu’on ne comprend pas quelque chose, et c’est alors assez amusant d’utiliser une rumeur pour en parler.

De manière assez naturelle, c’est ensuite le moment des informations nouvelles. Ces informations sont parfois dévoilées en avance de phase quand elles sont des réponses aux mystères. Si ce n’est pas le cas, c’est le moment de les donner. Il s’agit de parler seulement de faits nouveaux.

Et pour finir, on termine le conseil par les souhaits et les espoirs. C’est le moment d’exprimer ce que l’on aimerait voir arriver tout en sachant que cela n’arrivera pas forcément. Exprimer un espoir, c’est exprimer une vision d’un avenir désiré, et c’est aussi exprimer par avance l’acceptation d’une frustration potentielle !

La fin du conseil est déclarée par le guide qui doit le faire de manière explicite.

Et voila, c’est à peu près ce que nous avons présenté à la conférence. Pour une présentation par Virginia Satir elle-même, tu peux consulter cette vidéo.

Étienne Charignon
blog comments powered by Disqus